Mobile bib

Heureux possesseur d’un « smartphone »* depuis peu (vous savez ces téléphones qui ne servent plus vraiment à téléphoner), je découvre un monde nouveau ou plutôt un Internet nouveau. Où les bibliothèques semblent bien mal présentes.

Je pense en particulier à l’accessibilité des portails et des OPAC depuis ces terminaux à petits écrans.

Je ne ferai pas un panorama des différents OPAC, non seulement parce qu’ils sont trop nombreux (logiciels, versions, interfacés avec des portails ou non) mais un rapide balayage permet de remarquer certaines constantes :

– l’affichage est souvent illisible à cause de polices fixes trop petites

– les liens sont parfois dans des boutons microscopiques ou trop rapprochés qui obligent à zoomer pour être sélectionnable avec le doigt

– les pages demandent souvent de scroller (déplacer les ascenseurs) en permanence pour accéder aux différents champs de recherche ou parfois pour trouver tout simplement le bouton de recherche

– l’affichage des réponses chez certains s’étale en largeur empêchant toute lecture immédiate de l’ensemble notice + données de l’exemplaire, même en mettant l’écran dans le sens paysage

– les portails (Archimed, Drupal,…) ne semblent pas mieux lotis

Il faut remarquer que certains comme Vubis, à Neuilly ou à Troyes, Pergame-AFI à Yerres ou encore Koha à Miramas s’en sortent avec les honneurs : champs accessibles, réponses compactes.

Mais la vrai question est : existe-t-il des OPAC ayant une version pour mobile ? (option que proposent de nombreux sites)

Je n’en ai pas vu.

Alors que l’accès Internet depuis les « téléphones » mobiles explose, particulièrement chez les jeunes, comment pouvons-nous demeurer aussi peu attractif ?

En écho : Marc Maisonneuve, Des bibliothèques 2.0

* pour information, il s’agit d’un HTC Hero sous Android 1.5