Une question de rythme

Plus de deux semaines sans poster le moindre article…

En lançant ce blog, j’avais eu l’irréaliste présomption de penser à faire un article quotidien. Ce qui ne s’est réalisé… qu’une fois. Daniel Bourrion pouvait bien m’en dissuader gentiment (et je l’en remercie !) mais je dois avouer n’y avoir jamais cru moi-même.

Se pose donc la question du rythme idéal. Car je me connais, à courir trop de lièvres je me retrouverais sans mal à errer derrière des fantasmes de velléités. Mon éditeur en sait quelque chose qui attends, depuis combien d’années ?, l’arrivée d’un manuscrit enfin achevé. Il faut se discipliner ! Mais aussi se couler dans l’énergie du projet. Avec ses hauts et ses bas. Courant alternatif par nécessité.

Trouver son souffle, son pas, sa mesure. A vue de nez, et parce que je me connais depuis le temps que je jachère et désherbe mes plantations, je dirais qu’une fréquence de deux articles par semaine est tenable. Un seul pour les moments d’overbooking mal gérés (les vies associative, familiale, professionnelle…) ou de ceux de grande misère intellectuelle. Trois pour les pics euphoristiques.

Et ce genre d’article sans intérêt, compte-t-il ? Bien sûr.

3 réflexions sur « Une question de rythme »

  1. Non, pas te dissuader, surtout pas, surtout ne jamais dissuader les bonnes volontés.
    Juste, dire : un blog c’est une course de fond… ;-) Un rythme à trouver… Et une discipline de fer (le dire c’est bien le fer c’est mieux ;-) )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.